Voici une petite explication quant au système de pressurisation d'un avion de ligne.

Tout d'abord, qu'est ce qu'on entend par "pressuriser"? C'est tout simplement le fait de rendre la cabine d'un avion respirable. En effet, à 10 km d'altitude (altitude de croisière typique des avions de ligne), l'air n'est plus suffisamment dense pour la survie d'un être humain, d'où l'interet d'un apport en air dans la cabine des avions volant à haute altitude. 

Comment un avion est-il pressurisé? 

C'est assez simple dans le principe.

  • De l'air extérieur est prélevé sur les réacteurs, juste après le compresseur haute pression (on appel ces prélèvements les "bleeds"). Cet air est donc sous pression et à haute température (bien sûr, le prélèvement se fait avant que du kérosène ne soit mélangé à l'air dans le moteur, on ne veut pas intoxiquer les passagers!). 
  • Cet air chaud est refroidi par un échangeur thermique, en utilisant de l'air froid prélevé par des écopes sous le fuselage de l'avion (-56°C à 10km d'altitude). Cette étape est assurée par des systèmes nommés "packs". 
  • L'air venant des moteurs, ainsi refroidit à bonne température (environ 22°C), est envoyé dans la cabine de façon continue. 
  • Afin d'éviter une explosion de la carlingue suite à l'envoi continu d'air dans cette dernière, une "vanne de décharge", située à l'arrière de l'appareil, va s'ouvrir et se fermer automatiquement afin de réguler la pression de l'air dans la cabine.  On a donc un renouvellement permanent de l'air dans la cabine. 

Remarque: lorsque l'avion vole à son altitude de croisière (environ 10 km d'altitude), la cabine est pressurisé à environ 2500m d'altitude. Cela signifie que les passagers respirent comme s'ils étaient sur une montagne à 2500m d'altitude. Pourquoi alors ne pas pressuriser l'avion à 0m d'altitude?

Tout simplement car la différence de pression entre l'interieur et l'extérieur de l'avion serait trop importante, et cela nécessiterait des renforts structuraux conséquents faisant augmenter le poids de l'avion, et donc sa consommation de carburant. 

Notons également que l'air de la cabine d'un avion est par conséquent renouvelé toutes les 3 minutes environ. 

Qu'est ce qu'une dépressurisation? 

C'est quand il y'a soit un problème de prélèvement d'air, soit une fuite importante dans la carlingue. Dans ce cas, la cabine n'est plus respirable. Une seule solution:

Les fameux masques à oxygène "tombent" pour être mis à disposition des passagers. Ces masques sont reliés à des bouteilles d'oxygène et permettent aux passagers de respirer pendant environ 10-15 minutes (2h pour les pilotes). Dans ce cas, il faut que les pilotes fassent descendre l'avion (très) rapidement jusqu'à une altitude "respirable" (typiquement 3300m d'altitude).